Jean-Michel Cropsal à l'Institut français d'Essaouira

Exposition Suite nomade 2015-2016 de Jean-Michel Cropsal du 7 avril au 4 mai prochain.

Entrer dans la peinture de Jean Michel Cropsal: des histoires de migrations, d’exils et de voyages. Un geste, sa vie. Des matières, cire et pigments, sa mémoire. Des couleurs, parcours, liberté et sentiments organisés dans le souvenir. Tout y est symbole, l’attachement à une terre, les êtres qui la peuplent, des traces et des signes cosmopolites et inspirés. Un univers minéral et végétal, des noirs sépias ou terre dont jaillit la mémoire. Un coup de pinceau et naît alors un rythme, des vibrations pour des ailleurs parcourus. Ces tableaux montrent l’attachement profond à ces territoires, lointains pour certains, opprimés. Ses compositions architecturales, une modernité surgie du passé. Des liens, des formes unissent pensées et idées. Une identité construite. Des strates de peintures et de figures, barrières ou ancêtres multiples, les racines s’adoucissent dans les hauteurs, branches ou filiation, pics ou fleurs, tous s’ouvrent sur un arbre généalogique. Une vie racontée avec pour médium l’encaustique qui donne sa force à l’oeuvre par ses teintes et substances. Accumulation de signes cohérents, comme un sourd battement venu du coeur, peinture/écriture, une histoire de vie à lire et à rêver.

- Sylvie Brignon

Posted on March 30, 2016 .